Réflexion sur l’importance de la formation en élevage canin

099f6aa0-3223-ab74-8103-93feddbff2e8bis

S’il est vrai qu’aucun livre ne remplacera jamais l’expérience que l’on peut acquérir par la pratique, je fais partie de ceux qui estiment l’acquisition de connaissances théoriques absolument fondamentale, et ce d’autant plus lorsque l’on s’apprête à exercer une activité telle que l’élevage.

De trop nombreuses personnes pensent qu’il est possible de s’improviser éleveur et de faire naitre des chiots à la maison sans aucune expérience préalable (bien souvent ni théorique, ni pratique) !!

Quelques scénarios bien trop fréquents (parmi d’autres) :

Notre chienne est jolie, les enfants ont envie d’accueillir de petites boules de poil, le voisin a un petit mâle non castré super sympa…

84ccb7b4-9a36-a684-7195-055bc83ee5fc-204x300

J’ai envie de me reconvertir professionnellement pour travailler dans le domaine des animaux, qui me passionne. J’ai trouvé une super idée : l’élevage canin !! Facile, on achète une chienne, on attend les chaleurs et on a tout plein de petites boules de poil adorables dans la maison !

J’ai besoin d’argent et ma chienne n’est pas stérilisée : lui faire faire une portée serait une sacrée solution, tu as vu à quel prix les éleveurs vendent leurs chiots ?

Sans démonter individuellement chacune de ces idées reçues, on ne le répètera jamais assez :

ON NE S’IMPROVISE PAS ELEVEUR !!!

Personnellement, j’estime que le fait de se faire la main sur des êtres vivants, parce que c’est bien de cela qu’il s’agit, et de justifier les accidents (qui vont naturellement s’ensuivre dans la plupart des cas) par l’inexpérience est faire preuve d’une irresponsabilité inqualifiable.

551d37f6-5c6d-4374-f90a-3c3a73c2a507-300x200

Les erreurs de parcours arrivent même aux meilleurs et aux mieux formés, mais les connaissances de base (en génétique, reproduction, anatomie, physiologie, détention et alimentation, entre autres) font partie de l’essentiel que toute personne qui entend élever de manière respectueuse de la vie se doit de connaitre.

Se former, s’informer, se faire aider, assister, conseiller, faire un stage lorsque l’on manque de pratique, reconnaître l’expérience de ceux qui en ont plus que nous et leur être reconnaissants de la partager, en résumé : faire preuve de suffisamment d’humilité, c’est assurer la sécurité de la chienne et des chiots et l’information diligente des futurs acquéreurs. Elever est un métier et/ou une passion dévorante, dans laquelle on investit l’essentiel de son temps libre, de son énergie et… de ses moyens (point sur lequel je reviendrai dans un prochain article)!

“Il faut laisser faire la nature” disent les anciens, l’adage populaire et les gens qui se cherchent des excuses. Oui, mille fois oui, si l’on entend par là respecter la nature et ses fonctionnements. Mais lorsque l’on fait saillir une chienne domestique dont on est responsable, pour des motifs essentiellement personnels de surcroit, on est déjà bien loin du cadre naturel. Il est bon de s’en souvenir. Le chien domestique n’est plus un animal sauvage, et comme le dit bien mieux que moi Antoine de Saint-Exupéry, “tu es responsable de ce que tu as apprivoisé”.

WhiteBoard
 
unnamed (12)
” Si quelqu’un te dit que ce n’est qu’un chien, contente-toi de sourire, il ne peut pas comprendre. “