Conditions de vente

fcvresdf - Copie

L’essentiel de nos conditions de vente se trouve dans le contrat de vente, qui est signé par les deux parties lors de la réservation définitive du chiot. Nous n’allons pas les détailler ici.

Voici toutefois un aperçu des points principaux :

  • Les réservations de chiots sont traitées dans l’ordre chronologique de leur arrivée.
  • Les chiots d’une même portée sont tous vendus au même prix. Seul un chiot présentant un défaut se verra proposé à un prix inférieur.
  • Les chiots sont vendus dûment vermifugés, vaccinés et munis de puces électroniques, selon la législation en vigueur. Ils sont au bénéfice d’un certificat vétérinaire de bonne santé.
  • L’alimentation pour les premiers jours, ainsi que le premier collier et la première laisse, sont offerts lors du départ du chiot.
  • Les chiots peuvent quitter l’élevage dès qu’ils ont atteint l’âge de 10 semaines révolues (souvent entre la 10ème et la 12ème semaine).
  • Les chiots ne quittent l’élevage qu’une fois le prix de vente intégralement payé. Un paiement fractionné (par acomptes) est tout à fait possible, le point précédent demeurant en vigueur.
  • L’acquéreur se doit de prendre en charge son chiot à l’élevage, aucune “livraison” par transporteur n’est envisageable : les chiots ne sont pas des marchandises ! Dans le cas de longs trajets, nous effectuons cependant volontiers une partie du voyage.
  • Un retour du chiot à l’élevage jusqu’à l’âge de 6 mois permet l’obtention d’un remboursement d’une partie du prix de vente (dont l’importance décroit au fil des mois). Le retour d’un jeune chien de plus de 6 mois ne donne droit à aucun remboursement.
  • En cas de budget serré, nous vous conseillons de souscrire une assurance couvrant les frais de traitement en cas de maladie et/ou d’accident, et vous renseignons volontiers en détails sur ce point lors du départ du chiot.

Pas de vente pour la reproduction sans pedigree !

3ac46c07-06ba-4934-d1ba-201b6030ee4f

Pour protéger notre race de coeur, nous avons décidé de ne pas vendre de chiots pour la production d’une descendance sans pedigree. Font donc naturellement exception à cette règle les éleveurs et/ou particuliers détenteurs d’un affixe reconnu par la Fédération Cynologique Internationale -FCI- (ou pouvant inscrire, même sans affixe, leurs chiots au Livre des Origines de leur pays de domicile).

Nous demandons aux acquéreurs d’un chiot de s’engager par écrit à respecter cette clause.

Nous exposons ci-dessous brièvement les deux raisons principales ayant conduit à ce choix :

1. Reproduction “sauvage” et bâtardise :

des pratiques parfois lourdes de conséquences

Les portées, accidentelles ou souhaitées, croisées avec du chien-loup de Saarloos, tendent à produire des caractères souvent mal connus ou mal maitrisés, autant par le naisseur que par les acquéreurs. Acheter un “croisé” et se retrouver avec un chien dont on ne comprend pas bien le fonctionnement est souvent une très mauvaise surprise, qui risque de conduire à des abandons. La gestion appropriée de la race n’est possible qu’en connaissance de cause, il est donc nécessaire, pour le bien être des animaux concernés, d’éviter une descendance anarchique incomprise et mal prise en charge. Le travail sérieux mis en place par l’éleveur est par ailleurs entaché par de telles pratiques.

2. Production, par des particuliers, de chiots “de pure race sans pedigree” :

une situation souvent très peu claire…

Il est difficile d’élever des chiens de race à l’heure actuelle en Suisse, au vu de la sévérité de la législation. Les lois visant à protéger les animaux, et il est de notre devoir, en tant qu’éleveurs, de nous y conformer. Les portées sans pedigree, même si les deux parents en possèdent, signifient l’existence d’un ou plusieurs des éléments suivants  :

  • au moins l’un des parents (voir les deux) n’a pas participé à la sélection d’élevage
  • au moins l’un des parents (voir les deux) a échoué à la sélection d’élevage, soit parce qu’il est atteint de tares, soit parce qu’il n’est pas conforme au standard, soit parce qu’il a échoué aux tests de comportement, voir même tout cela en même temps !
  • les parents et les chiots ont échappé à tout ou partie des contrôles sanitaires (contrôles vétérinaires et contrôles d’élevage), ce qui peut s’avérer lourd de conséquences par la suite.
  • les installations du naisseur n’ont pas fait l’objet d’un contrôle de qualité.

Bien d’autres fraudes existent, notamment le mensonge sur l’identité du père des chiots ou d’autres raisons qui impliquent la non-obtention des pedigrees. Pour plus d’informations sur cet aspect, veuillez consulter l’article “un pedigree, pourquoi ?” dans la rubrique “à savoir”.

Seuls les éleveurs officiels de la race, membres d’un organe reconnu par la Fédération Cynologique Internationale, peuvent nous acheter des chiots en vue de la reproduction. Ceci nous permet de nous assurer que ceux de nos chiots qui seront reproduits le seront dans des conditions optimales.

C’est aussi notre manière de nous engager pour l’avenir de la race !

NB : déposer un affixe et élever de manière officielle, à posteriori, avec un chien acheté chez nous est évidemment tout à fait possible. Nous vous conseillerons avec grand plaisir dans les démarches à entreprendre si tel est votre souhait !

WhiteBoard

unnamed (20)

” On se demande parfois si la vie a un sens, et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie. “